L'Education permanente

L'éducation permanente s'inscrit dans un mouvement de progrès démocratique et de lutte contre les inégalités qui s'est initié par les mouvements d'éducation populaire des années '70.

Dans une conjoncture de crise de l'emploi, de conflits sociaux et d'une précarisation de la société, le législateur a voulu favoriser la promotion socioculturelle des travailleurs par le fait de "développer la prise de conscience et une connaissance critique des réalités de la société, les capacités d'analyse, de choix, d'action et d'évaluation, des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique."
Article 2 du Décret du 8 Avril 1976

L'éducation populaire qui deviendra l'éducation permanente s'incrivit donc dans un projet de lutte contre la précarité et des inégalités sociales, par l'émancipation culturelle et sociale, et le développement des organisations de promotion socio-culturelle des travailleurs.

En effet, comme le souligne Michel GOFFIN dans son article consacré à "l'éducation permanente en communauté française wallonie-bruxelles : l’enjeu de l’association des milieux populaires à la participation sociale et citoyenne" "le concept d’éducation populaire renvoie à celui de « milieu populaire », qui se confond avec « milieu ouvrier » : au 19ème siècle"
http://www.luttepauvrete.be/publications/10ansaccord/10ansaccord_02-3_Goffin_FR.pdf

L'évolution de la société, la montée du niveau de qualification, l’interculturalité, la préoccupation du développement durable, l’accès à la communication et aux savoirs élargiront progressivement le champs d'actions de l'éducation permanente et lui poseront de nouveau défis au cours du 21ème siècle.

En effet, la reforme du décret de 1976 a été motivé par un besoin de donner une place à “de nouvelles associations […] qui portent des formes émergentes de contestation sociale, de participation citoyenne” ainsi que de diversifier les champs d’activités des associations et les problématiques sociétales qu’elles abordent"
Voir : Évaluation du décret du 17 juillet 2003 relatif au soutien de l’action associative dans le champ de l’éducation permanente Document de synthèse

Cette réforme s'est opérée à la suite d'un rationnement progressif dans un contexte de précarisation et de chômage massif, après lequel bon nombre d’associations ont développé une stratégie de diversification des ressources(...) et ou, les cahiers de charges des associations sont devenus de plus en plus complexes et hybrides. (Thibauld Moulaert et Pierre Reman dans "Où en est l’éducation permanente ?")
Voir : Où en est l’éducation permanente ?

Retour


Le secteur de l'économie sociale sur Social Square